COFFRET LIQUEUR SKINOS MASTIHA 700ml - Maison Ferrero - Epicerie à Ajaccio

COFFRET LIQUEUR SKINOS MASTIHA 700ml

En stock
42,50 €
TTC

liqueur de lentisque

Description

extraire des arbres qui pleurent
La liqueur Skinos provient de la résine qui s’écoule du lenstique, arbre à mastic de la famille des pistachiers. On ne trouve cet arbre que dans certains villages de Chios, les mastihochoria.
La résine, à l’aspect jaune semi-transparent, est récoltée une fois l’an, durant les mois de juin et juillet, par des ouvriers expérimentés, et dont le métier se transmet souvent de père en fils.
On entoure de linges la base des arbres avant de faire une incision dans l’arbre pour laisser s’écouler la « sève », ou « larmes de lenstique », sur ceux-ci. Ce processus dure plusieurs semaines, le temps que la résine sèche. On gratte par la suite les petites roches de résine et on les amène en entrepôt où le tri minutieux, par qualité de mastic, et le nettoyage sont effectués. Le Mastiha est alors mélangé à de l’alcool et soumis à une légère distillation dans le but de le libérer de toute impureté. Sucre et eau sont ajoutés à ce mélange, prisé déjà il y a 3000 ans.


Une histoire, de multiples propriétés
Boire l’essence du Mastiha, c’est un peu plonger dans l’histoire de Chios, une île de la mer Égée. Dès le dixième siècle avant notre ère, les arbres de mastiha faisaient jaser… Les voyageurs en parlaient, passaient voir les arbres pleureurs et transmettaient à la postérité sans le savoir, ce que l’on connaît aujourd’hui comme l’esprit méditerranéen du mastiha.
Si ce n’est pas une liqueur grecque mais bien méditerranéenne, c’est que Chios est passé aux mains d’empereurs et de dominations diverses. Ces arbres ont toujours été au cœur des disputes et, malgré les guerres perpétrées pour gagner Chios, les « arbres pleureurs » ont été protégés des incendies et invasions.
Les empereurs romains épiçaient leur vin avec le mastiha, les Génois en faisaient le commerce à Istanbul, Paris, Londres, Marseille, et les femmes des Sultans Ottoman se l’appropriaient comme tonique, pour se blanchir les dents, se rafraîchir l’haleine ou encore à des fins médicinales. Le mastic facilite la digestion, lutte contre les ulcères et les maux de ventre.
La gomme à mâcher trouve peut-être ses nobles origines dans le mastiha d’ailleurs puisque les petites « billes » de résine, une fois mâchées, deviennent des gommes qui font penser à la cire d’abeille. On l’utilise dans les desserts, les produits de beauté, le parfum, la pâte à dents…
Dans un verre, elle est délicieuse! Difficile de décrire son arôme puisqu’il est unique. Mais disons que c’est un subtil mélange de fleur d’oranger et d’arômes de plantes (on peut faire un lien avec les arômes de la chartreuse mais dans un registre beaucoup plus délicat).


Une terrasse, un Skinos
L’heure est aux terrasses qui forcent le printemps et aux « drinks » savoureux et rafraîchissants. Le Skinos vous promet originalité, finesse et saveur inimitable. Voici quelques recettes proposées par la maison grecque.

Le Skinha : on arrose de deux onces de Skinos le fond d’un verre « old-fashioned », puis on ajoute quatre morceaux de citron tranché en cubes et on fait le plein avec de la glace concassée.

Le Med : dans un verre Collins, on presse des morceaux de citrons, quelques feuilles de basilic et du sirop nature de façon à en extraire les arômes et les goûts. On allonge le tout de glace concassée, de deux onces de Skinos, et d’eau gazeuse. On finit avec quelques feuilles de basilic entières. C’est un délice! Fraîcheur du citron, arômes d’herbes fines du Skinos, mêlés au parfum distinctif du basilic, cela en fait un cocktail désaltérant et original.

Le Skinos se boit en martini, en cosmopolitain, en manhattan et plus.

Détails du produit

SKINOS

16 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant de suivre l'audience de ce site.